BlueSeed, la silicon valley flottante

Dévoilé à la face du monde à la fin de l’année dernière, BlueSeed a tous les atours d’un projet improbable et fou : créer une Silicon Valley flottante à une vingtaine de kilomètres des côtes californiennes, dans les eaux internationales. Un positionnement géographique qui éviterait aux entrepreneurs les soucis de visa de travail et qui pourrait leur faciliter la vie par rapport au fisc. En effet, à en croire Max Marty, PDG de BlueSeed, les « jeunes entrepreneurs » pourront choisir de payer leurs impôts où ils voudront.

Le projet semble fou donc, tant par les dimensions du bateau, qui sera conçu pour l’occasion et qui devra accueillir les start-up, que par son apparente originalité.

BlueSeed, que Max Marty présente comme un Google Plex de la mer, sera donc un incubateur de start-up qui facilitera la vie des entrepreneurs étrangers voulant mettre un pied à proximité des Etats-Unis. Cette facilité aura toutefois un prix : une cabine à partager coûtera environ 1 200 $ par mois. Il faudra en compter plus de 3 000 $ pour une cabine individuelle de qualité. Avoir de l’argent ne suffira pas à mettre le pied sur ce nouveau bateau ivre. Il faudra être coopté par un investisseur réputé, par une société d’investissement ou par un réseau d’entrepreneurs reconnus.

Une fois à bord du BlueSeed, la start-up devra bien entendu croître et trouver des investisseurs. Il lui faudra alors quitter le bateau et s’installer sur la terre ferme de Californie (ou d’ailleurs). L’équipe de BlueSeed s’engageant à aider la jeune entreprise dans sa démarche. Que les entrepreneurs qui ont le pied marin prennent leur mal en patience, le projet ne devrait prendre corps que d’ici à la fin de l’année 2013, voire au premier trimestre 2014.

10/05/2012